Publié dans couture, Eux

Hum hum …

IMG_2875 IMG_2874 IMG_2872 IMG_2871

Oui alors après l’épisode de la tunique ninja ratée je vous présente le projet dessus de lit patchwork décevant … je sais bien vous allez me dire que c’est vraiment joli mais non … je vous raconte !

D’abord j’ai lu en diagonal le livre que je me suis achetée il y a deux ans  sur le patchwork et puis je me suis dit « OK t’inquiètes Nanie ça va être super facile ! » … ensuite j’ai pris  pour  dimensions une couette assez épaisse que j’avais en stock et qui ne servait à rien … j’ai mesuré , calculé , découpé , repassé les carrés de tissus . Puis j’ai cousu (à la machine parce que j’avais quand même un peu la flemme) comme c’était expliqué dans le livre et vraiment j’étais fière parce qu’autant l’envers que l’endroit étaient beaux … je vous montre parce qu’à cette étape là j’étais vraiment contente !

IMG_2700

Et après tout ça … complètement galvanisée ( non le mot n’est pas trop fort !) par ma réussite j’ai décidé que le livre ça allait bien mais que je pouvais gagner du temps en me débrouillant toute seule ! Ah ,ah, ah ! ( rire sarcastique de celle qui connaît la suite de l’histoire !)

Donc je découpe mon tissu de doublage , je fais de beaux « coins » bien repassés et je décide d’épingler tout ça avant de coudre ….

Premier drame ( non le mot n’est toujours pas trop fort !) : une erreur de calcul de débutante m’a fait omettre sur mon patchwork les 7cm de bordure au tissu uni donc … patchwork trop long …. je suis donc obligée de couper aux deux extrémités : je ne me suis trompée que dans la longueur hein pour la largeur j’ai bien tenu compte de la bordure unie … allez comprendre !

Une fois remise émotionnellement de ce premier écueil j’épingle tout bien comme il faut et hop couture ! à la machine ! quoi c’est très épais une couette ? ouai mais ma machine est une bête de compétition et rien ne lui fait peur …. oui , alors la machine effectivement elle assure … la couturière en revanche a du mal avec le poids de l’ouvrage qui pèse d’un côté puis de l’autre … pas la bonne aiguille pour les épaisseurs … des suées , de la patience ( beaucoup …) et puis je ne comprends pas pourquoi le résultat n’est pas net …. deuxième drame ( vous noterez au passage que j’ai un sens aigu de la mesure de mes émotions !) .
J’avais de grandes ambitions pour ce plaid : un quilting irréprochable , une dose d’amour maternel proche de la perfection ( oui le plaid est pour ma grande fille !) …. j’ai eu beau me fournir en matériel adéquat … je n’ai jamais réussi à quilter ! alors …. ah ah ah ( encore le rire sarcastique ) j’ai repris le livre d’explications qui précisait qu’effectivement le quilting se faisait AVANT le montage définitif sous peine d’un mauvais ajustement entre les différentes couches : ultime drame … mouai , j’aurais pu faire mieux, le truc n’est pas rattrapable … bon il faudra s’en contenter … l’ado a dit -et je la cite- « ben c’est pas grave il est quand même joli comme ça ! » … et monsieur -qui sait combien il est important de ne pas accabler l’artiste déçue, grognon et un rien susceptible à ajouter « super joli , bravo ma chérie  » …. Re-mouai ….Sinon après analyse de la situation je pense qu’une couette pour un patchwork à quilter ce n’était absolument pas une bonne idée :p

Publicités